Rechercher
  • Johanne Miucci-Vachon

Les régimes alimentaires et la culpabilité : remise en perspective




Ne pensez pas à un éléphant rose.


À quoi venez-vous de penser ? À un éléphant rose, bien sûr !


La perte de poids étant souvent associée à des restrictions alimentaires, elle peut recréer le phénomène de l’éléphant rose. Puisqu’on se sent restreint, on a justement envie d’enfreindre les règles. On se met alors à penser à toutes les choses qu’on n’a pas « le droit » de manger. Inévitablement, ce mode de pensée nous mène à produire des écarts de comportement et par la suite, à culpabiliser.


Bien qu’il y ait une certaine corrélation à faire entre perte de poids et restrictions, nous partageons une autre perspective. Voyez plutôt votre régime comme un budget alimentaire. Vous pouvez manger tout ce que vous voulez. Cependant, certains aliments vont vous « coûter plus cher » que d’autres. C’est donc à vous de décider de quelle façon vous allez « dépenser » votre budget. Bien entendu, faire des choix éclairés pourra vous apporter des bénéfices multiples, dont l’évitement de maladies.


Aborder ce mode de pensée nous permet de prendre le contrôle sur notre alimentation, plutôt que de ressentir qu’on se fait contrôler par celle-ci. Il nous permet d’éviter ce sentiment de culpabilité et, à l’inverse, de sentir qu’on peut se faire plaisir tous les jours. Après tout, vous le faites pour vous, pour votre santé et pour votre bien-être. Il est donc important que vous soyez en contrôle de la situation.


Il n’y a rien de plus frustrant que de se faire imposer des règles trop strictes. On aura qu’une envie, c’est de se rebeller. C’est pourquoi il est essentiel d’adopter un régime qui sera soutenable à long terme, sans pour autant viser la perfection.


Parlez-nous. Nous saurons vous conseiller afin que vous puissiez entreprendre une perte de poids selon vos propres termes.


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout